Réunion du groupe scientifique de la Convention de Londres

Cette semaine se tient la 44ème réunion du groupe scientifique de la Convention de Londres.

L’objectif de la Convention de Londres de 1972 est de prévenir la pollution de la mer en réglementant le déversement des déchets. En effet, des études estiment que l’immersion de déchets en mer représente environ 10% du total des polluants entrant dans la mer.

Pour ce faire, une méthode de "liste noire et grise" est appliquée aux déchets, les articles figurant sur la liste noire étant interdits de déversement en mer et les matériaux figurant sur la liste grise devant remplir certaines conditions pour pouvoir être déversés.

PNG

Le protocole de 1996 va encore plus loin, avec l’inclusion du « principe de précaution » comme obligation générale et l’adoption d’une approche dite de « liste inversée », qui implique que tout déversement est interdit à moins d’être explicitement autorisé (huit types spécifiques de déchets sont actuellement autorisés).

Impact de la Convention de Londres :

PNG

Au cours de la réunion cette semaine, les parties contractantes examineront, entre autres sujets énumérés ci-dessous, le guide d’évaluation des déchets, qui fournit des lignes directrices pour la sélection des sites d’immersion de déchets en mer ainsi que pour l’élaboration de plans de gestion et de surveillance de ces sites.

Ordre du jour de la 44ème réunion :
-  Guide d’évaluation des déchets
-  Géo-ingénierie marine
-  Piégeage du CO2 dans les formations géologiques du sous-sol marin
-  Rapports sur les activités d’immersion
-  Coopération et assistance techniques
-  Surveillance et évaluation du milieu marin
-  Questions de gestion côtière associées aux activités visant à prévenir la pollution marine
-  Modification et amélioration de l’habitat
-  Questions relatives aux déchets radioactifs
-  Résultats de la journée scientifique
-  Examen du programme de travail des groupes scientifiques LC/LP

publié le 15/04/2021

haut de la page