Notre collègue belge, Benoît Adam, décoré de la médaille du mérite maritime

Une cérémonie de remise de décoration a été organisée le jeudi 14 novembre, par Madame Geneviève Van Rossum, Ambassadrice, représentante permanente de la France auprès de l’Organisation Maritime Internationale à Londres.

L’insigne de chevalier de l’ordre du mérite maritime a été remis à M. Benoît Adam, qui représente la Belgique dans de nombreuses instances internationales dont l’OMI.

JPEG

Cette médaille récompense son engagement particulier auprès de l’OMI et à travers elle, souligne la relation particulière entre nos deux pays.

Cette nomination traduit l’appréciation portée par les différents acteurs français qui gravitent autour de l’Organisation Maritime Internationale (OMI) et des questions maritimes européennes, sur sa contribution aux défis que rencontre ce secteur s’agissant de l’impact environnemental et climatique du transport maritime.

JPEG

En 2008, il a accepté le poste de conseiller politique au sein de Service Public Fédéral Mobilité et Transport à Bruxelles. Il a représenté et défendu la politique de la Belgique sur les sujets maritimes avec dynamisme et brio, en particulier lors des Conseils de l’Union Européenne (groupes maritimes), à l’Agence Européenne pour la sécurité Maritime et à l’OMI.

Il a présidé de nombreuses réunions nationales et internationales et rédigé et soumis un grand nombre de documents majeurs dans ces différentes organisations.

Il est particulièrement investi dans la protection du milieu marin, de la biodiversité, le changement climatique ou la réduction des émissions polluantes. En tant que chef de délégation pour la Belgique, il joue un rôle important à l’OMI, notamment lors du comité de la protection du milieu marin (MEPC) ainsi que dans de nombreux groupes de travail.

Grâce à sa parfaite maîtrise des différents dossiers techniques et à son approche efficace et pragmatique, la Belgique et la France ont réussi à faire progresser ensemble des sujets tels que la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la lutte contre le transfert d’espèces invasives par les navires, la réduction des émissions d’oxydes de soufre et d’azote, ou encore la réduction des rejets de déchets plastiques.

Enfin, ses compétences internationales sur la question du changement climatique ont été reconnues lors de sa désignation en 2018 comme président de la Coalition pour la Haute Ambition Maritime (Shipping High Ambition Coalition - SHAC). Cette coalition informelle a été la clef de l’adoption à l’OMI de la stratégie de réduction des gaz à effet de serre dans le transport maritime international.

Benoît Adam a joué un rôle considérable dans ce processus, à la fois par sa connaissance précise du sujet mais aussi par ses capacités remarquables d’animateur de cette coalition.

Plus de quarante personnes, issues du monde maritime, ont entouré notre collègue mis à l’honneur.

JPEG

​L’Ordre du "Mérite Maritime" a été institué par la loi du 9 février pour récompenser la valeur professionnelle des marins et le mérite des citoyens qui se sont distingués par des services particuliers pour le développement et le rayonnement des activités maritimes.

L’insigne remise à M. Benoît Adam s’inspire de symboles marins : Une étoile en forme de rose des vents à seize branches sur laquelle est appliquée une ancre. Les huit branches principales sont ornées d’émail blanc. Au centre de l’avers figure une effigie de la République française vue de face et en exergue l’inscription "REPUBLIQUE FRANCAISE" sur fond d’émail bleu. Au centre du revers, sont inscrits les mots "MERITE MARITIME" avec en exergue la mention "MARINE MARCHANDE" sur fond d’émail bleu.

publié le 16/11/2019

haut de la page