MSC 100 - La délégation française en force !

24 experts, observateurs de l’industrie et des représentants de l’administration coordonnés par la représentation française à l’OMI participent à la 100ième réunion du Comité de la Sécurité Maritime (MSC 100).

Lors de ce comité anniversaire, reflet de la vitalité de cette agence spécialisée des nations unies, les sujets aussi divers que l’exploitation des navires non SOLAS navigant dans les eaux polaires, la piraterie maritime, les normes de construction en fonction d’objectifs, les mesures visant à renforcer la sûreté maritime ou la définition réglementaire pour l’exploitation des navires de surface autonomes seront discutés.

Les délégués font valoir la voix de la France, via leur expertise, dans plusieurs groupes de travail comme celui sur les navires autonomes. C’est aussi sur ce sujet que la France présente conjointement avec l’Australie, la Finlande, le Danemark et la Turquie, un document sur la classification de l’autonomie des navires afin de faire avancer les débats sur cette question. Enfin, Naval Group et le bureau en charge du sauvetage maritime de la Direction des Affaires Maritimes promeuvent ce mardi midi, en séance plénière, le système d’informations SeaMiss qui permet la gestion des opérations de sauvetage dans les Centres Régionaux Opérationnels de Surveillance et de Sauvetage (CROSS).

Les experts comme les entreprises françaises présentes aux réunions de l’OMI participent toute l’année à l’expression de la voix de la France lors des travaux de l’Organisation Maritime Internationale, ce qui mérite bien cette photo de groupe prise pendant l’évènement organisé par l’OMI pour souffler les 100 bougies du Comité de la Sécurité Maritime.

JPEG

publié le 04/12/2018

haut de la page