Ki-Tack Lim nouveau secrétaire général de l’OMI

Après l’annonce de M Koji Sekimizu de ne pas postuler à sa propre succession à la tête de l’organisation, 6 personnalités du monde maritime avaient présenté leur candidature :

  • M. Andreas Chrysostomou (République de Chypre)
  • M. Vitaly Klyuev (Fédération de Russie)
  • M. Ki-tack Lim (République de Corée)
  • M. Maximo Q. Mejia, Jr. (République des Philippines)
  • M. Andreas Nordseth (Royaume du Danemark)
  • M. Juvenal Shiundu (République du Kenya)

C’est au cours de la 114ème session du Conseil que les 40 Etats membres qui le composent ont procédé à l’élection dans une salle comble.

Après 6 tours d’un scrutin très serré, c’est finalement M KI-TACK LIM qui succèdera à Koji Sekimizu à compter du 1er janvier 2016.

Ki-tack Lim est né le 22 janvier 1956 à Masan (dans la province du Gyeongsang du Sud), qui est l’une des principales villes portuaires de Corée.

Formation universitaire

Ki-tack Lim a intégré l’Université maritime de Corée à Busan en mars 1973. Il a obtenu sa licence en février 1977, avec une spécialisation en sciences nautiques.
Tout en travaillant à l’Administration maritime et portuaire de Corée, il a poursuivi ses études dans le domaine de l’administration publique à l’École supérieure d’administration de l’Université Yonsei à partir de septembre 1987 et il a obtenu son master en février 1990 en présentant un mémoire sur le développement du système coréen d’inspection des navires.
Il a commencé des études de gestion de la sécurité maritime (avec une spécialisation en navigation) à l’Université maritime mondiale (UMM) en mars 1990 et il a obtenu son master en décembre 1991, avec un mémoire consacré aux rôles des enquêtes sur les accidents de mer dans la promotion de la sécurité maritime. Il s’est inscrit au programme de doctorat en droit international de l’Université maritime de Corée en septembre 1995 et il a achevé la formation théorique en mars 1998, sans toutefois présenter de thèse de doctorat.

Activités liées à l’OMI
Ki-tack Lim a été nommé Attaché maritime/Conseiller ministériel à l’Ambassade de la République de Corée à Londres et il a dirigé tous les travaux concernant l’OMI au nom de la République de Corée dans le cadre de ses fonctions de Représentant permanent adjoint auprès de l’OMI entre août 2006 et août 2009. Il avait également été envoyé à Londres pour représenter la République de Corée à l’occasion de réunions de l’OMI entre août 1998 et septembre 2001.
Dès 1998, il a participé à diverses réunions de l’OMI en tant que chef de la délégation
coréenne. Il a activement contribué aux réunions visant à promouvoir l’application efficace des conventions de l’Organisation, par exemple en ce qui concerne l’amélioration du système d’enquêtes sur les accidents de mer, la bonne exécution des activités de contrôle par l’État du port et l’harmonisation des systèmes de visites et de délivrance des certificats.
Plus particulièrement, il a assuré avec succès la présidence du Sous-comité de l’application des instruments par l’État du pavillon entre 2002 et 2004.
Il a commencé à assister à des réunions de l’OMI en 1986. Il participait alors activement aux travaux sur les questions relatives à la sécurité maritime et à la protection du milieu marin, comme les amendements à la Convention SOLAS concernant la sécurité des navires à passagers et les prescriptions relatives aux pétroliers à double coque, tout en s’efforçant d’apporter des contributions aux diverses politiques de l’OMI et à des questions juridiques connexes telles que la coopération technique, le renforcement des capacités et le cadre du Programme d’audit des États Membres de l’OMI.
À partir de 1992, il s’est résolument engagé en faveur des activités visant à promouvoir la sécurité maritime par le biais de l’application efficace des conventions de l’OMI en Corée.
Ainsi, il a régulièrement animé des réunions sur la sécurité maritime tenues entre la Corée et des États Membres de l’OMI dans la région de l’Asie et il a contribué à renforcer le régime PSC en aidant à promouvoir le Mémorandum d’entente de Tokyo au cours de cette période. En 2004, il a été élu Président du Mémorandum d’entente de Tokyo.

Expérience professionnelle
Ki-tack Lim est actuellement Président de l’Autorité portuaire de Busan, organisme chargé de la gestion globale du port de Busan.

après avoir été notamment Commissaire du Tribunal coréen de la sécurité maritime, Directeur général du Bureau des politiques de sécurité maritime au siège du Ministère du territoire, des transports et des affaires maritimes, Attaché maritime/Conseiller ministériel à l’Ambassade de la République de Corée à Londres, où il était chargé des questions relatives à l’OMI en tant que Représentant permanent adjoint auprès de l’OMI.

JPEG

publié le 20/07/2015

haut de la page