Energy Observer au comité MEPC 74

Invité par la Représentation Permanente de la France à l’OMI, Victorien Erussard, Capitaine et fondateur d’Energy Observer est intervenu au sein de l’Organisation Maritime Internationale (OMI), mercredi 15 mai 2019, lors du MEPC74.

Victorien Erussard capitaine et fondateur d’Energy Observer est intervenu au sein de l’Organisation Maritime Internationale (OMI), l’institution spécialisée des Nations Unies chargée d’assurer la sécurité et la sûreté des transports maritimes et de prévenir la pollution des mers par les navires.

JPEG

C’est au sein du Comité de la protection du milieu marin (MEPC) et devant 250 délégués représentant les États Membres de l’OMI, des ONG ou organisations intergouvernementales, qu’il a pu s’exprimer et partager le bilan positif d’Energy Observer, le premier navire à hydrogène décarboné, sans émission de gaz à effet de serre, ni de particules fines.

JPEG

Ce comité traite en effet des questions environnementales relevant du mandat de l’OMI et des questions visées par la Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (MARPOL) en lien avec le contrôle et la prévention de la pollution causée par les navires et les émissions provenant de ces derniers, comme les polluants atmosphériques et les émissions de gaz à effet de serre.

Il était opportun que Victorien Erussard fasse part à l’OMI des solutions innovantes mises en place sur Energy Observer cette dernière s’étant engagé, via la stratégie initiale de l’OMI sur la réduction des émissions de GES des navires, à contribuer aux efforts mondiaux visant à limiter et réduire les émissions de GES. Cette stratégie vise notamment à stimuler l’investissement dans le développement de carburants à faible intensité carbonique ou sans carbone et de technologies innovantes et économes en énergie. Par ailleurs, l’OMI a adopté des mesures visant à réduire progressivement à l’échelle mondiale des émissions de SOx, de NOx et de particules et l’introduction de zones de contrôle des émissions (SECA) pour réduire davantage les émissions de ces polluants atmosphériques. Ces deux sujets sont à l’ordre du MEPC74.

Victorien Erussard, ancien officier de la marine marchande a créé Energy Observer dans le but de démontrer comment les technologies embarquées permettent de naviguer plus de 11000 miles nautiques uniquement avec une combinaison d’énergies renouvelables couplée à un stockage d’hydrogène décarboné produit par électrolyse de l’eau de mer.

Pour Victorien : "Notre Odyssée autour du monde prouve que l’hydrogène est une des clefs de réussite vers la transition énergétique et une solution fiable et viable pour le transport maritime. Les technologies sont matures, sures. Nous avons toutes les clefs en main pour transformer nos modes de transport. Tous les indicateurs sont au vert, il faut continuer la R&D, maintenir les investissements publics et privés, tout en réglementant de façon adéquate."

L’objectif de l’OMI est d’atteindre « zéro émission » d’ici 2100. Pour y parvenir, il faudrait réduire l’intensité carbone des navires neufs, mais aussi de l’ensemble des transports maritimes internationaux d’au moins 40 % d’ici 2030, en poursuivant les efforts vers 70 % d’ici 2050.

Il est donc essentiel donc développer des navires économes en énergie et porteurs d’innovation technologique pour atteindre ces buts.

En cela, Energy Observer est un vrai démonstrateur et un partenaire de la société civile engagé pour au côté de l’OMI dans ses missions de promotion de transports maritimes durables pour les années à venir
.

L’équipe Energy Observer une partie de la délégation française au MEPC 74
JPEG

publié le 17/05/2019

haut de la page