Elément humain, veille et formation

Le sous-comité HTW (Human element, training and watchkeeping) s’est réuni du 2 au 6 février 2015.

Les travaux de ce sous comité revêtent une importance particulière pour cette année 2015 au cours de laquelle le thème retenu pour la journée maritime mondiale est "éducation et formation maritime" et qui verra également en juin l’inauguration du nouveau campus de l’Université Maritime Mondiale à Malmö.

Les travaux du sous-comité ont été consacrés :

A la poursuite des travaux relatifs à l’élaboration de cours types avec, notamment la validation des cours types suivants :

    • formation avancée aux opérations liées à la cargaison des pétroliers (1.02),
    • formation avancée aux opérations liées à la cargaison des navires-citernes pour gaz liquéfiés (1.05),
    • anglais maritime (3.17).

Et l’engagement ou a poursuite des travaux relatifs aux cours types sur :

    • la formation avancée aux opérations liées à la cargaison des navires-citernes pour produits chimiques (1.03).
    • le simulateur de la chambre des machines (2.07)
    • la navigation au radar au niveau opérationnel (1.07)
    • les ECDIS (1.27)
    • l’évaluation, l’examen et la délivrance des brevets aux gens de mer (3.12)
    • la formation pour instructeurs (6.09)
    • la formation spéciale requise pour les gens de mer servant à bord des navires qui utilisent des gaz ou d’autres combustibles à faible point éclair
    • la formation des capitaines, des officiers et des membres d’équipage servant à bord de navires exploités dans les eaux polaires

Un projet de directives révisées pour l’élaboration, la révision et la validation des cours types a également été approuvé en vue de son adoption sous forme de circulaire par les comités MSC et MEPC.

Aux qualifications pour la navigation dans les eaux polaires en lien avec l’adoption du code polaire.

Une nouvelle règle V/4 sera ajoutée à la Convention STCW et une section A-V/4 au Code STCW.

Deux certificats sont créés afin de satisfaire aux obligations de qualification du chapitre 12 du code polaire :

    • un certificat de formation de base aux opérations dans les eaux polaires pour les capitaines, les seconds et les officiers chargés du quart à la passerelle,
    • un certificat de formation avancée aux opérations dans les eaux polaires pour les capitaines et les seconds.

En vue de l’obtention de ces certificats, deux formations sont prévues. Pour l’obtention du certificat de formation avancée, en sus de la formation correspondante, tout candidat doit avoir suivi la formation de base et avoir accompli un service en mer approuvé (ou service en mer approuvé équivalent) de deux mois dans des fonctions précises.

Au titre des dispositions transitoires (jusqu’à deux ans après l’entrée en vigueur du présent amendement), les officiers qui auront accompli 3 mois de service en mer au cours des 5 dernières années ou suivi une des formations susmentionnées se verront délivrer le certificat ad-hoc.

Le service en mer retenu est celui effectué dans les eaux polaires. La prise en compte de « tout autre service en mer approuvé équivalent » a également été introduite.

Les nouveaux certificats devront être revalidés à des intervalles ne dépassant pas 5 ans suivant de nouvelles dispositions ajoutées à la règle I/11 et à la section A-I/11.
Ces conditions de revalidation sont :

      • soit avoir accompli un service en mer de 2 mois dans les 5 dernières années,
      • soit avoir exercé des fonctions considérées comme équivalant au service en mer,
      • soit ayant passé avec succès un test approuvé,
      • soit avoir suivi avec succès un ou des cours de formation approuvés.

Ces dispositions seront soumises au comité MSC pour approbation. Elles ne pourront entrer en vigueur qu’au 1er janvier 2018.


A la poursuite révision de la formation en matière de sécurité propre aux navires à passagers

A la définition d’une approche pour réviser les directives sur la fatigue

A la revue des directives sur le contrôle par l’Etat du port en matière de gestion de la sécurité et de qualification

Ainsi qu’au fusionnement des circulaires de l’OMI relatives aux ECDIS

publié le 12/02/2015

haut de la page